La nasofibroscopie ou EEFO

le larynx
le larynx

L’évaluation endoscopique à fibre optiques de la déglutition est souvent nommée par l'abréviation EEFO. La nasofibroscopie consiste à introduire un endoscope fin et flexible dans le nez et jusqu'au pharyngo-larynx.  Grâce à cette méthode, le processus de déglutition qui se fait dans la gorge peut être observé et enregistré. Cet examen permet de visualiser de manière précise et isolée les zones impliquées dans le processus de déglutition, comme le voile du palais, le pharynx et le larynx. Ainsi l'ouverture et la fermeture des cordes vocales ainsi que la fermeture de la région vélopharyngée peuvent être examinés.   

En général, les essais de déglutition sont effectués d'abord avec la salive puis avec diverses consistances (liquides, pâteux, solides) et des bols alimentaires de tailles différentes. Pour permettre une meilleure visibilité des liquides et des aliments, ceux-ci sont souvent enduits de colorant alimentaire. On observe alors si l’acte de déglutition est déclenché dans les temps et si des particules du bol alimentaire pénètrent dans le larynx («pénétration») ou même dans les voies respiratoires («fausses routes»).  Un tel examen peut également être effectué au lit du patient. 

Une endoscopie poursuit les buts suivants:

  • estimation du degré du trouble de la déglutition
  • description des particularités et/ou anomalies impliquées dans le processus de déglutition et de leurs causes
  • développement et évaluation du processus thérapeutique 

L’association des sociétés scientifiques et médicales prétend que : "avant de décider de la réalimentation ou réhydratation per os, il faudrait vérifier sous vidéofluoroscopie - ou endoscopie avec différentes textures (fluides, pâteux, solides) et quantités (à la cuillère, au verre) si la déglutition est sécuritaire et se fait sans aspiration silencieuse".