Déglutition normale

 

Une personne avale environ 1000 fois par jour pour transporter de la nourriture, des boissons ainsi que la salive de la bouche à l'estomac. Une déglutition efficace permet donc à l'organisme de combler de manière suffisante ses besoins nutritionnels(solides et liquides). Ceci doit pouvoir s’effectuer sans mettre en danger les voies respiratoires (trachée, poumons).

 

La déglutition est contrôlée par différents centres du cerveau et du tronc cérébral. Des nerfs sensitifs et moteurs, qui coordonnent plus de 30 paires de muscles, sont nécessaires pour que l’acte de déglutition se fasse sans difficultés.

 

 

L’acte de déglutition est habituellement divisé en quatre phases:

 

 

phase préparatoire orale
phase préparatoire orale

Dans la première phase, la phase préparatoire orale, la nourriture est amenée en bouche, elle est mastiquée autant que nécessaire, mélangée avec de la salive et façonnée en bol alimentaire (portion prête à être avalée,colorée en bleu dans la présentation).  

 

phase de transport orale
phase de transport orale

La deuxième phase, dite phase orale, est volontaire, puisqu’on peut mâcher la nourriture et la garder en bouche le temps qu’on veut. Au cours de cette deuxième phase, la langue est mobile et déplace la nourriture de l’avant vers l’arrière de la bouche, dans la gorge (pharynx). Dès que le bol alimentaire atteint l’arrière de la langue (environ à hauteur du voile du palais), débute alors la phase suivante: 

 

 

 

la phase pharyngée
la phase pharyngée

Aussitôt la phase pharyngée déclenchée, la déglutition devient involontaire. Mis à part le faite d’une grande quantité d’activités motrices, la déglutition est le fait d’une réaction sensorielle.  Elle est dépendante de facteurs externes tels que la grandeur ou la texture du bol alimentaire (liquide ou solide). Le voile du palais se relève pour fermer les fosses nasales et éviter que les aliments passent dans le nez. Le bol alimentaire ne peut progresser que vers le bas, dans l’œsophage. Il faut également éviter que ne pénètre tout ou partie du bol alimentaire dans les voies aériennes. Le larynx, ouvert pendant la mastication pour permettre la respiration, se ferme dès l’arrivée du bol sur la base de la langue. Les cordes vocales se resserrent et bouchent les voies aériennes (trachée, bronches). Les cartilages mobiles du larynx (aryténoïdes) basculent en avant dans le vestibule laryngé, recouverts par la bascule de l’épiglotte comme un couvercle. De ce fait, la respiration est interrompue pendant environ une seconde. En même temps, l’entrée de l’œsophage s’ouvre.

 

la phase œsophagienne
la phase œsophagienne

Dans la quatrième phase de la déglutition, la phase œsophagienne, le bol alimentaire progresse dans l’œsophage jusqu’à l’estomac par ondes péristaltiques. Aux extrémités supérieure et inférieure de l’œsophage, une valve empêche le reflux de la nourriture ou d'acidité venant de l'estomac.  

Le transport du bol alimentaire à travers l’œsophage se déroule par reflex et dure, suivant la texture du bol alimentaire et en fonction de l'âge de la personne, entre 4 et

20 secondes.  

 

  

 

Film radiographique d’un acte de déglutition normale

Les professionnels pourront aussi observer ici certains légers dysfonctionnements