Vidéofluoroscopie

La vidéofluoroscopie permet d’observer et de filmer la déglutition par radiographie. En général, on teste différentes consistances (liquides, pâteux, solides) et différentes quantités de portions. Pour que le bol alimentaire soit visible sur l'enregistrement, il est enduit d’un produit qui permet le contraste. Avec l'aide de la vidéofluoroscopie tout le déroulement de la déglutition peut être visible, de la bouche à l'estomac. En cas de fausse route, on peut déterminer assez précisément la quantité qui a pénétré les voies respiratoires et la façon dont réagit le patient : présente-t-il des mécanismes d’expulsion efficaces (toux) ou non?

 

 En faisant une vidéofluoroscopie les buts suivants sont ciblés:

  • Evaluation de l'ampleur de la dysphagie
  • Description des anomalies durant la déglutition et des origines
  • Développement et vérification des processus thérapeutiques

L’association des sociétés scientifiques et médicales a soulignié que: "avant de décider de la réalimentation ou réhydratation per os, il faudrait vérifier sous vidéofluoroscopie - ou endoscopie avec différentes textures (par exemple liquides très fluides, légèrenment épaissies ou très epaissies) et quantités (à la cuillère, au verre) si la déglutition est sécuritaire et se fait sans aspiration silencieuse".

Dans cette section d'examen, des restes remarquables sont visibles pendant la mastication. De plus, le patient aspire: des portions de nourriture s'écoulent dans la trachée sans aucune réaction. Le patient ne tousse pas (aspiration tranquille).